Accrétions

installation – 2012 – tissus, moteurs, électronique

Agglomérats de tissus et d’électronique qui tournent en rond par saccade, se heurtent et évoquent une forme de vie primitive aveugle dans un simulacre de relation sociale. Ces objets à mi-chemin la entre pelote de réjection, la poupée artisanale et l’amas de poussière sont pris d’une activité hystérique, qui se fait peu poussive avant de s’immobiliser définitivement. Leur durée de vie est dictée par celle de la pile qui les alimente, déterminant une existence aussi brève que palpitante.

accretions1

img
img